Numéro 9

Parmi toutes les bandes annonces vues récemment, celle de Numéro 9 s’est démarquée des autres et contrairement au 3/4 des flims que je regarde, je voulais ABSOLUMENT le voir.

(Je suis d’accord, Lecteur, ça fait juste un mois que je l’ai vu et que je traîne un peu. Mais lis mon post précédent, tu veux).

J’ai pas super envie de le comparer à 150 autres films ou de te refaire l’histoire, mais juste envie de te livrer mes impressions.

Imagine un mélange de Fallout3 ,Little Big Planet et Terminator. Bah c’est ça numéro 9. Pas ennuyée à un seul moment, je suis restée scotchée à mon fauteuil toute la séance. Pourtant, il est vachement court Numéro 9, mais aussi vachement bien pensé.
L’univers est un chouya oppressant,sombre et les machines fichent vraiment la trouille (mention spéciale à celle qui imitait un cobra, que j’ai vraiment trouvée ignoble). Par contre les rires et fous rires sont rares, et détrompe toi Lecteur, ce n’est pas parce que tu vois le nom de Burton associé à un film d’animation qu’on sourit comme avec M. Jack.
Non,non,non. De mémoire, pas un moment marrant où on se poile. Un sourire peut-être à la rigueur face à un dénouement un peu plus heureux qu’on le pensait.

L’univers post apocalyptique y est très bien fait, les personnages sont tous attachants, les machines ennemies font froid dans le dos (je sais, je me répète, mais j’ai été traumat’ par la machine-serpent).

Du point de vue » public » je ne pense pas qu’il vise les plus jeunes d’entre nous.  il serait regardable hein, mais je ne pense pas que les petits y comprennent grand chose. Les enjeux sont assez adultes.

Je te cache pas qu’on se prend une claque de pessimisme après le film (je crois que j’ai mis genre 2 jours à m’en remettre, mais comme tu les sais Lecteur, je  suis assez sensible comme fifille), et que même la fin bah elle est pas heureuse. On a un faux espoir, mais non.

C’est qui est assez comique, c’est qu’une fois de plus, c’est nous, en tant qu’être humains, qui sommes encore une fois responsables de notre propre fin. J’aime.

Un post plus travaillé et résumant un peu plus l’histoire est dispo sur le blog d’Amaurea (j’adore faire des liens vers d’autres blogs, j’ai l’impression d’avoir des amis).


En conclusion: un très bon film d’animation qui même s’il est un peu déprimant sur les bords mérite vraiment qu’on le voit (même si mon post le décrit comme étant assez noir, je l’admets).

ahem

Désolée Lecteur,

Encore une fois je manque à mes obligations. Vois tu, c’est la rentrée. Au boulot aussi. Donc j’ai un peu du taf ras la gueule, et comme je bosse dans le genre de boulot où il faut rendre service aux gens informatiquement parlant, bah quand je rentre chez moi je me rends service à moi même en n’allumant pas mon pc.

Je tâche d’aménager un peu mon temps (traduction: écrire mes billets dans les transport, sur mon téléphone, oui oui) pour te faire profiter de mes frasques.

Kissou kissou