1h dans…Brütal Legend

Le jeu qui défouraille sa maman

Le jeu qui défouraille sa maman

Metal à fond les ballons, Hot Rods et humour décapant…quoi demander de mieux?

Bah pour le moment, pas grand chose en fait.

Sous ces allures un poil cartoonesque,Brütal Legend est juste une perle. Même si les graphismes ne sont pas réalistes, les clichés représentés dans le jeux feront sourire plus  d’un rock n rolleux : les badges, les converses, la gratte, le flaming sur la caisse, les persos, qu’ils soient alliés ou ennemis: eeeeet ouais, à un moment donné on en arrive à shooter de l’emokid pour défendre sa scène…comme quoi hein.

La musique est juste un énorme tribute à tout fan de métal, et franchement conduire la Deuce avec du Mötorhead dans l’autoradio, c’est juste génial.

La prise en main est hyper facile et même pour les nazes dans mon genre (on peut pas être parfaits, hein…même moi) qui mettent 10 plombes à trouver le komenkonfé pour buter un boss, bah le jeu est sympa, il nous le suggère. Les manips sont rappelés en situation, ce qui est assez cool aussi.
Du côté des modes de jeu, le truc bien c’est que dans la trame principale tu peux enchaîner de la quête » bête et méchante », avec des moments où tu dois défendre ton tour bus* face à des vilains trucs ressemblant à des gremlins à moto, t’as aussi des phases plus stratégiques (les batailles des scène), ce qui permet de pas mal diversifier, même si en fait je pense que tout un un peu répétitif. Et il y a un paquet de quêtes secondaires aussi.

Pas encore testé le multijoueur, donc aucun avis là dessus, mais il a l’air fort intriguant.

Mention, spéciale à l’intro (pas celle avec Jack Black, celle du début du jeu) qui est tout bonnement hilarante (surtout le moment où le groupe commence à jouer).

*Le truc trop cool, c’est que ta caisse, tu peux lui rajouter des armes…et ouais.

Le mot de la fin: à posséder pour tout rock n rolleux  de plus de 18 ans car le jeu est un tantinet gore et le langage légèrement « fleuri ». Bien sur que je continue !
[Miouzic: You’re Dead – The Brains]

Chomp SMS

J’aime pas trop l’appli qui gère les SMS par défaut. Je trouve qu’elle est sombre et un tantinet austère.

Et voilà que je tombe sur Chomp SMS.
Si la première version que j’ai installée me donnait déjà presque entière satisfaction il manquait la possibilité de personnaliser la couleur de l’enveloppe de la notif. Ca a l’air con dit comme ça, mais je t’assure Lecteur que ça peu vite tourner à l’obsession ce genre de conneries.
Et là ô joie, ô bonheur, depuis la mise à jour de l’appli on peut enfin palier à cette question hautement grave.

C’est joli, ça fait des conversations SMS en bulles et on peut également changer la couleur de ces dernières. Tout ou presque est customisable, sauf évidemment le détail que j’aime pas à savoir le bleu layette de l’en tête de toutes les fenêtres. Dommage donc, mais pas rédhibitoire, puisque l’appli a été adoptée.

Du côté du paramètrage des notifications il est possible de choisir la couleur de la LED, la sonnerie, si on veut une preview du message dans la barre de notification.
Option assez intéressante pour les fainéants du Téléphone qui fait micro ondes comme moi, en activant l’option qui va bien et en appuyant longuement sur la touche de recherche du jouet, une petite fenêtre s’ouvre pour la rédaction rapide de SMS. Non négligeable si par exemple on utilise une appli tierce pour organiser ses applis et que le raccourci vers les SMS n’est pas sur le bureau.

L’appli gère aussi la possibilité de blacklister des contacts tout en gardant la possibilité de voir les messages des dits contacts dans le menu qui va bien.
Last but not least, l’application est compatible avec SMS backup.

Petit truc relou, mais plus lié aux SMS qu’à l’appli elle-même je pense, c’est que de temps en temps certains messages sont marqués en erreur alors qu’ils sont bien parvenus à leur destinataires…Donc on sait pas toujours très bien si le message est parti ou non.

—————

Les +: joli, customisable, marche plutôt bien.

Les -: le truc bleu qu’on peut pas changer (je vous l’ai dit, ça peut virer à l’obsessionnel)

J’ai gardé.

Nouvelle page: Android

J’ai eu une idée lumineuse cet aprèm, entre le distributeur de boissons et mon bureau: je me suis dit « hey, mais ça serait coolos de faire une page avec toutes les applis Android  que j’ai pu tester ». (plutôt que de passer mon temps à ennuyer Amaurea avec mes questions existentielles)

Chose faite donc.

Cette page a donc pour vocation (oui, oui) de rencenser toutes les applis que j’ai pu installer et tester sur  mon Magic Phone et de te dire, Lecteur si j’ai fini par gardé l’appli et si elle me sert ou  si c’est juste un truc plaçovore de plus.

Bien évidemment, un billet viendra avec.

(Si j’étais motaive, je pourrais même faire la même pour l’ipodtouch/iphone, mais ça, on en reparlera, hein).

Bon, je précise tout de même le nom de la page au cas où hein…mais je pense pas qu’il y en ai vraiment besoin: Android.

Crash Course

ou « les joueurs Xbox vont devoir s’acheter un pot de vaseline ».

Crash Course, c’est la nouvelle map de L4D sortie en contenu téléchargeable mardi dernier. Dispo gratuitement pour les PCistes, il faudra néanmoins débourser 560 (je crois) MS points pour avoir le plaisir de pouvoir y jouer.

Comme je joue (ou plutôt j’essaye) sur les 2 supports, voici, lecteur mon avis éclairé.

D’un point de vue global, je dois dire que je suis pas fan de la map. J’ai du mal à retenir quoique ce soit si ce n’est qu’y a des armes partout. Donc si comme moi tu mets du temps à entrer en jeu et que tes chers équipiers ont déjà tracé et que tu n’es parti qu’avec une petite cuillère et un éventail, ne t’inquiète donc pas, tu auras laaaaaaaaaargement le temps de te munir d’une arme valable. Je suis mauvaise langue, il paraît que ça a été corrigé.
Par contre j’ai rien pigé aux niveaux, mais bon, pour la défense de Valve c’est pas leur faute c’est juste qu’à chaque fois je mets 10 plombes à charger, et que le temps que j’arrive tous mes petits namis ont déjà tracé (et que donc forcément il vaut mieux que j’en fasse autant). Nan, le vrai truc c’est le nombre de niveaux:…2. T’as à peine commencé que tu te retrouves au final qui te donnes en fait l’impression amer d’une horde un peu plus grosse que les autres. Et paf 30 min à peine après le début des hostilités c’est déjà fini (et pourtant, j’étais aussi de la partie…).
Petite remarque rapport à la musique d’ambiance qui se limite à une sirène légèrement crispante arrivant de temps en temps et pas toujours à des moments opportuns ou critiques.

Dommage donc que la map ne comporte que 2 niveaux, surtout si on prend en considération l’existence de maps customs faites avec les petites mains des joueurs qui ont l’air de défourailler leurs mamans (je dis ont l’air parce qu’à chaque fois que je veux jouer à une map custom, je suis maudite), ça laisse donc un goût de pas fini, c’est dommage.
Si je l’ai testée sur PC, sur xbox par contre je m’abstiendrai, quitte à faire un peu rapiat du MS Points.

déjà que j’en fichait pas une…

Et voilà qu’on me suppli en rampant (ou presque…ou pas du tout en fait), de me servir de mon clavier pour faire autre chose que d’en recoller les touches.

Me voici donc co rédactrice de .

Je vais en avoir des posts à rédiger depuis mon téléphone mobile…J’ai d’avance les yeux qui saignent, mais c’est limite par bonheur.