Oim, Cheum et Chanmé

Un grand besoin d’évacuer trop de pression, je file au cinéma en ce magnifique samedi soir (un peu abrutie par une sieste post-entraînement). Car oui, quand je veux vraiment aller voir un film, je m’acharne à payer les un peu plus de 10€ du cinéma. Ce soir c’est “Moi, Moche et Méchant” en VO et en 3D.

Je m’attends à un personnage principal un peu plus vil et vache et à me poiler vraiment beaucoup (le sadisme par procuration, dis-tu?),  vu les avis lus ça et là.

Je me marre pas comme une baleine, mais je ne suis pas déçue pour autant.

 

 

Chose très importante, y’a pas un seul putain passage niais, en tout cas, j’en trouve pas, et ça, c’est juste bon. Le personnage de Gru est certes un peu prévisible mais bien fait.

Mega coup de coeur pour la petite Agnes, qui est à la fois choupinette et un peu jetée Le genre qu’on imagine très bien à 15 ans en punk en train de tirer la langue aux gamins. Je souhaite bien du courage à Papa Gru.

En ce qui concerne Vector* c’est la tête à claque parfaite: un coupe improbable, une manière d’être énervante et…un costume orange. Et je hais cette couleur.

 

 

Seul mini bémol: la B.O. J’ai pas accroché du tout.

 

Ou alors je deviens moins chiante pour le ciné (j’en doute très fort), ou alors il est vraiment chouette.

 

 

 

 

*A chaque fois je pense à “Vectorman”, comme le jeu.

Bordeaux

J’en avais une image hyper ringarde ,très bourge et à la limite du chiant. Et puis, pendant mon dernier week-end là bas, j’ai découvert que dans la ville où j’ai passé mes 3 premières années et pas mal de grandes vacances, il y a aussi ça:

-Un Rock’n’roll shop: Ballroom Blitz

Découverte au hasard d’une ballade. La vendeuse est très sympa, vient de l’Exotica de Paris. On commence à papoter un peu, elle me confirme que oui, il y a bien un équipe de Roller Derby à Bordeaux. Une vingtaine de minutes plus tard je ressors avec plusieurs petites choses venant de sa boutiques.

-Des manifestations qu’on peut croiser sans se faire caillasser:

Mega problème: pour atteindre la rue dans laquelle je veux aller, il me faut traverser le cortège de manifestants (2octobre). Dans ma tête, je me vois déjà en Simba slalomant entre les gnous (cf le jeu du Roi Lion sur Game Boy). Sauf qu’en fait non, on me laisse passer et en 3 secondes j’atteins l’autre côté. Pas de voitures brulées, pas de caillassage de gens et on m’a même dit « pardon » en me bousculant.

-Un Yukulele Flying V:

Bon, c’est certainement pas la raison pour laquelle on retient Bordeaux…MAIS avec la rock’n’roll shop, c’est un peu la trouvaille du week end. Alors non, je l’ai pas ramené parce qu’en toute honnêteté avec moi même j’en jouerai pas, mais j’ai trouvé ça super cool.

-Du Cacolac :

Mon éternelle reconnaissance à celui/celle qui m’en trouve (je pourrai me faire des repas Cacolac/Beef Jerky, dis donc!). Je suis Cacolacaddict depuis que je sais boire à la paille. Et je ne me soigne pas, oh non. Mais je suis en manque. Oh oui.

Et aussi : des bâtiments qu’ils sont jolis ,une équipe de Derby, des cannelés, un disquaire cool, un centre ville chouette et son climat de pas du nord (je me les pèle déjà alors que l’automne vient de commencer…).

J’emménage quand?