1h dans….Borderlands 2

 

Force est de constater que c’est toujours autant le bordel sur Pandore et que les fessées mises à la Lance Ecarlate, au monstre à tête de vulve et au boss moche n’auront pas servi à grand chose si ce n’est inonder notre planète hostile préférée d’une nouvelle merde.

Clatrap est toujours aussi cinglé et l’accueil est rude. Adios les chouettes Arids Badlands bonjour les cols moumoutes et les moonboots: ça caille.

Nos Skags « chéris » ont fait place à quelques « petits » nouveaux. Mais rassure-toi les nabots et les sadiques sont toujours là, de quoi vider son chargeur en sifflotant. C’est que ça fait limite du bien de voir des têtes connues, aussi moches soient-elles.
Côté perso, je n’ai pu tester que l’attaque spéciale de Maya qui est bien sympa et efficace. Je me garde pour la fin ce qui pour moi sera sans doute le meilleur: le Gunzerker et le Mechromancer (prochain DLC à venir). En tout cas, ça promet de belles parties en coop.

S’il faut tiquer sur quelque chose, je dirais bien l’ambiance musicale que je trouve moins catchy que celle du premier mais faut avouer que trouver des remplaçants pour Ain’t No Rest for the Wicked et Fighting off the Skags n’est pas aisé.

Borderlands 2 promet d’être assez fun et efficace, même si l’ambiance musicale n’est pas aussi cool que le 1. Pour ceux qui n’ont pas joué, attention, la coop de Borderlands c’est comme le sexe: une fois qu’on y a goûté on ne peut plus s’en passer. En tout cas, j’attends de pieds ferme le premier DLC.