Horrorpunk, bikers, cuir et morts-vivants.

 

Je n’ai pris connaissance de l’existence de ce génialissime groupe qu’est Calabrese, il y a quoi…un an, un an et demi à tout péter. Non contente de voir que le groupe existe toujours (c’est un peu ma malédiction), j’ai limite fait la danse de la joie quand j’ai vu qu’ils annonçaient un nouvel album.

Quelques jours plus tard, ils dévoilaient enfin le premier titre et la vidéo l’accompagnant: Born With a Scorpion’s Touch. Le CD n’étant pas encore sorti et donc loin d’être dans ma boîte aux lettres (tu penses bien que j’avais pré commandé*), il m’a fallu encore attendre un peu en me passant quasi en boucle les anciens albums.Et puis, après une attente interminable, une surprise: le Tant Attendu,reçu en plus avant la date de sortie officielle.

Les trois frères ayant parlé d’un tournant musical, j’étais un petit peu sur mes gardes. Non parce que bon, ça peut vouloir dire que ça va encore plus tout péter, ou que ça va être tout moisi (manquerait plus qu’ils aient viré glam-metal) et que je sois bonne pour me réécouter tout le temps les anciens albums avec une petite moue nostalgique. Que nenni, après une première écoute me voici rassurée: pas de tournant musical douteux. C’est juste que ça sent un peu moins le vampire, mais toujours autant le cuir et le mort-vivant. Si tout l’album déboîte, Ride with the Living Dead est sans conteste ma préférée. J’aime aussi beaucoup le côté très mélodique de Only the Dead Know My Name, et celui résolument badass bien que très posé de There’s A Devil Inside (ouais…le temps que je me décide à poster, ils ont largement eu le temps de sortir une seconde vidéo), qui est parfaite pour finir l’album. Les voix de Bobby et Jimmy se complètent toujours autant à merveille.  En fait pour faire court, il n’y a un seul titre que je n’apprécie qu’à moitié: I Wanna Be A Vigilante. Non pas que je zappe dès qu’il passe hein, mais bon…sans plus quoi.

En plus de faire de la musique que j’apprécie grandement, les gars de Calabrese postent assez souvent sur les réseaux sociaux et répondent avec un très bon esprit à leurs fans. Et heureusement que les frais de port liés à la distance géographique empêchent tout achat compulsif parce que leur merch donne une envie furieuse de faire une razzia sur leur site. Dommage cependant qu’on ne soit pas prêts de les voir en France. Et ouais, on ne peut pas tout avoir: découvrir un groupe génial et qui va passer bientôt dans ta bourgade. C’est simple, pour le moment pas de dates prévues en Europe.

Acheter leur nouvel opus m’aura autant coûté en frais de port que l’objet lui-même, mais vu ce que j’ai dans les oreilles et le quotient sympathie des gars, ça valait le coup. Pour les amateurs d’horrorpunk, foncez, c’est du bon. Pour les feignasses curieuses, suffit d’appuyer sur la touche play du lecteur Spotify ci-contre, j’y ai mis mes petites préférées tous albums confondus.

*(Oui, j’ai reçu l’album y’a un bail, oui, j’ai mis 15 plombes à rédiger ces lignes et… OUI OH CA VA HEIN).

Laisser un commentaire







XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>