Chomp SMS

J’aime pas trop l’appli qui gère les SMS par défaut. Je trouve qu’elle est sombre et un tantinet austère.

Et voilà que je tombe sur Chomp SMS.
Si la première version que j’ai installée me donnait déjà presque entière satisfaction il manquait la possibilité de personnaliser la couleur de l’enveloppe de la notif. Ca a l’air con dit comme ça, mais je t’assure Lecteur que ça peu vite tourner à l’obsession ce genre de conneries.
Et là ô joie, ô bonheur, depuis la mise à jour de l’appli on peut enfin palier à cette question hautement grave.

C’est joli, ça fait des conversations SMS en bulles et on peut également changer la couleur de ces dernières. Tout ou presque est customisable, sauf évidemment le détail que j’aime pas à savoir le bleu layette de l’en tête de toutes les fenêtres. Dommage donc, mais pas rédhibitoire, puisque l’appli a été adoptée.

Du côté du paramètrage des notifications il est possible de choisir la couleur de la LED, la sonnerie, si on veut une preview du message dans la barre de notification.
Option assez intéressante pour les fainéants du Téléphone qui fait micro ondes comme moi, en activant l’option qui va bien et en appuyant longuement sur la touche de recherche du jouet, une petite fenêtre s’ouvre pour la rédaction rapide de SMS. Non négligeable si par exemple on utilise une appli tierce pour organiser ses applis et que le raccourci vers les SMS n’est pas sur le bureau.

L’appli gère aussi la possibilité de blacklister des contacts tout en gardant la possibilité de voir les messages des dits contacts dans le menu qui va bien.
Last but not least, l’application est compatible avec SMS backup.

Petit truc relou, mais plus lié aux SMS qu’à l’appli elle-même je pense, c’est que de temps en temps certains messages sont marqués en erreur alors qu’ils sont bien parvenus à leur destinataires…Donc on sait pas toujours très bien si le message est parti ou non.

—————

Les +: joli, customisable, marche plutôt bien.

Les -: le truc bleu qu’on peut pas changer (je vous l’ai dit, ça peut virer à l’obsessionnel)

J’ai gardé.