Conio sur la falaise

Il y a de ça au moins 36 milliards de semaines, avec les filles on est allées voir « Ponyo sur la falaise », parce qu’on s’est dit qu’un Miyazaki, ça se voit de préférence au ciné, avec force bonbons (surtout quand la séance est un peu avant 20h, faut se nourrir, que diable!).

Je tiens à t’avertir, lecteur, il risque d’y avoir quelques spoils. (Même un sur un film qui n’a rien à voir)

Ponyo c’est quoi?

Ponyo c’est le dernier Miyazaki (je radote non?). C’est l’histoire de Sosuke, petit garçon vivant en haut d’une colline qui a pour maman une folle du volant (détail absolument non crucial pour la compréhension du reste) qui un jour trouve un petit poisson dans une mer avec de gros yeux (je vous jure, j’ai pris aucune substance illicite). Sosuke se donne donc comme mission de garder Ponyo (en vie accessoirement). En fait, c’est  en quelquesorte la petite sirène revisitée quoi.

Ponyo c’est qui?
Ponyo, c’est une princesse poisson qui aime un petit garçon (Sosuke, c’est bien tu suis), et qui pour cela va se transformer en poisson poulet avant de devenir une petite fille. En fait c’est la fille d’un monsieur madame (cf ci dessous) pas très gentil et d’une déesse de la mer.

Alors, plutôt monsieur ou madame?

Alors, plutôt monsieur ou madame?

La grosse morale du film (nan, c ‘est pas « cours », oui celle de Battle Royal m’a traumat’) c’est que les mecs ils peuvent sautiller avec une nana dans une bulle, bah ils feront rien ces espèces de branleurs. Ils continueront à sautiller comme des bienheureux (non, j’ai pas pensé abrutis) sans songer que la demoiselle dans sa bulle, elle en a juste ras-le-fion et voudrait bien sortir et comme l ‘autre il fiche rien, elle est obligée de se démerder elle-même. En tout cas, c’est ce que nous on a compris.


Mon avis:

Je peux pas dire que j’ai détesté parce qu’il se laisse regarder sans souci, mais il  m’aura pas autant transporté que le voyage de Chihiro (que je n’ai pourtant pas vu au cinéma) ou que, dans un autre registre Princesse Mononoké. Je pense tout de même qu’il est à voir, même si, un peu trop enfantin à mon goût.

Sinon, je suis assez contente de ne pas être la seule à trouver que Ponyo, lors de sa première transformation ressemble à un poisson-poulet…Ca me fait moins l’impression d’avoir une araignée au plafond (ok,j’en ai une mais  petite).
Par contre, je suis un peu déçue de ne pas avoir trouvé des images de Ponyo en poisson-poulet. Mais c’est pas grave, je me jetterai des petits cailloux à moi-même.